Visite de Myriam El Khomri et Michel Sapin chez CELESTE : un dialogue concret et direct

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social et le ministre des finances et des comptes publics étaient le 16 octobre dans les locaux de CELESTE pour discuter crédit d’impôt, apprentissage et emploi.


A l’heure où l’emploi est une priorité de l’action publique en France, Myriam El Khomri et Michel Sapin ont voulu connaître les secrets du succès de CELESTE. L’opérateur, fournisseur d’accès Internet pour les entreprises, connaît une croissance solide de 20% par an et recrute tous azimuts. De 75 salariés aujourd’hui, la société devrait passer à 125 à l’horizon 2018. De quoi en effet attirer l’attention de non pas un mais deux ministres !

Après un accueil républicain de circonstance avec M. Le Préfet en présence des élus de la région et du département, de deux sénateurs, du  vice-président  du  Conseil  régional d’Ile-de-France chargé du Développement économique et des NTIC et des représentants locaux de Pôle Emploi, et de la DIRECCTE, Nicolas Aubé, le président de CELESTE, a exposé la façon dont l’entreprise s’était développée et ses perspectives d’avenir. “Depuis sa création, CELESTE est accompagnée par les pouvoirs publics et a bénéficié de dispositifs efficaces, notamment les prêts BPI France, l’aide PM’up de la région, le CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et le CIR (Crédit impôt recherche)”, a-t-il souligné. Aujourd’hui, l’entreprise a du mal à recruter, notamment sur les profils techniques sur un marché très tendu en termes de ressources. Sur ce sujet, Myriam El Khomri a souhaité connaître la façon dont CELESTE travaillait avec Pôle Emploi. ” Des difficultés ont pu exister, mais nous constatons une évolution notable depuis quelque temps”, a expliqué Frédérique Dofing, Directrice générale de CELESTE.

Après ce premier round, place à la technologie innovante de CELESTE, avec la visite du datacenter Marylin, ainsi baptisé à cause des flux d’air verticaux qui évoquent un épisode de jupes volantes d’une célèbre actrice, comme l’ont tout de suite compris les ministres. Philippe Jung, responsable du service Recherche et Développement, a ensuite présenté le StarDC, le nouveau datacenter écologique “tout en un” à installer dans les entreprises. Les ministres ont également visité le service fibre, en plein essor, interrogeant les jeunes salariés et apprentis sur leur parcours scolaire et leur intégration professionnelle.

Myriam El Khomri et Michel Sapin ont ensuite pris place à la table ronde organisée dans les locaux de CELESTE par la préfecture avec la présence complémentaires des dirigeants des sociétés YNSECT, EVOLUTION ENERGIE, PIXEL COOKERS, V§B Fliesen GmbH, COOKIE CREATION, A-SC, et bien sûr CELESTE. L’objectif : faire le point sur les forces et les faiblesses du CICE, ce fameux crédit d’impôt dont l’ambition est de renforcer la compétitivité des entreprises, notamment à l’export. Bilan: si l’utilité du CICE ne fait pas débat, les chefs d’entreprise se posent la question de la pérennité du dispositif, notamment après 2017… “Une transformation de ce crédit en baisse de charges nous paraît répondre davantage à nos besoins”, a suggéré un chef d’entreprise. Quant au CIR, tous ont souligné son caractère stratégique pour la R&D. Plus de lisibilité et de simplicité seraient les bienvenus, pour l’ensemble des acteurs présents.

Un message qui semble avoir été entendu par les ministres, qui sont repartis après la table ronde en déclarant “l’emploi, c’est l’affaire de chacun et nous avons tous une partie de la solution entre nos mains ».

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »