La Ville de Lille choisit la fibre optique de CELESTE sans augmenter ses coûts

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

CELESTE a remporté le marché public passé par la collectivité pour gagner en qualité sur son réseau. Le déploiement de la fibre sur une quarantaine de bâtiments s’est fait à périmètre budgétaire constant.

Comment améliorer significativement les connexions internet pour répondre aux besoins exponentiels des usagers et des fonctionnaires, alors même que les budgets sont de plus en plus contraints ? Voilà l’équation à laquelle a dû répondre la Ville de Lille, à l’instar de nombreuses autres collectivités françaises.


La Ville de Lille, qui regroupe Lille, Lomme et Hellemmes, disposait jusqu’à l’été dernier d’une solution VPN MPLS (réseau privé virtuel Multi-Protocol Label Switching), avec des liaisons en cuivre fournissant un débit de 6 à 8 Mo en moyenne. Un service identique était assuré quelle que soit la consommation des bâtiments concernés, crèches, bibliothèques ou musées. « Clairement, cela ne répondait plus aux usages tant du personnel que du public », indique Nicolas Planckaert, responsable de la sécurité des systèmes d’information.

Un appel d’offre est donc lancé pour adapter le réseau à ces nouvelles demandes. « Nous avons catégorisé nos sites en fonction de l’importance des besoins. Par exemple l’activité des crèches ne nécessite pas un débit très puissant. En revanche, les musées doivent disposer d’une bonne bande passante et de temps de transit courts. Pour ces sites prioritaires, nous souhaitions pouvoir disposer d’une double connexion, afin d’assurer une sécurité et une efficacité optimales », poursuit-il. Dernière contrainte et non des moindres : il fallait rester dans la même enveloppe budgétaire que les années précédentes, en dépit de ce gain qualitatif.

Parmi les nombreuses réponses à l’appel d’offre, la candidature de CELESTE a retenu l’attention des responsables. « C’était un pari, car il s’agissait d’un opérateur alternatif, mais les aspects techniques, financiers et humains nous ont convaincus », témoigne Nicolas Planckaert.
D’abord parce que l’offre VPN Collectivité proposée par CELESTE permet de passer à la fibre, avec le confort de pouvoir changer de débit à la demande sans devoir reconstruire toute une infrastructure, une connexion symétrique pour une fiabilité sans égal, et un réseau dédié pour éviter tout problème de saturation. Les sites critiques identifiés par Ville de Lille se libèrent ainsi des multiples difficultés liées aux liaisons en cuivre, dont les collectivités partout en France sont affectées (migrations difficiles, dessertes internes, coûts cachés, etc). Aujourd’hui à Lille et dans sa région, ce sont près de 38 sites publics qui disposent de la fibre, avec un débit de 10 Mb/s en moyenne. Le tout pour un tarif très compétitif. « Nous avons obtenu la fibre pour le même prix que nos connexions DSL précédentes », constate Nicolas Planckaert.

Enfin, les responsables informatiques de Ville de Lille désiraient des interlocuteurs dédiés et… disponibles. « Avec notre fournisseur précédent, nous avions trop souvent eu la sensation d’être perdus dans une grande usine à gaz avec de multiples processus, sans être vraiment écoutés », souligne-t-il. La conception conjointe de l’ingénierie des équipements avec les équipes de CELESTE, leur souplesse et leur ouverture quant aux solutions possibles, et globalement la proximité entre l’opérateur et son client ont été appréciées. « Notre projet est sur le point d’être clôturé, et nous sommes dans les temps ! Ce qui est à la fois rare et appréciable », conclut Nicolas Planckaert.

Plus d’information

Avec 240 000 habitants recensés en 2013, Lille est la dixième ville de France en termes de population. La Mairie de Lille se compose de 7 grandes directions qui englobent près de 4 500 agents au service des communes de Lille, Lomme et Hellemmes. Les communes regroupent une centaine de bâtiments interconnectés en réseau sur un total de près de 200 bâtiments informatisés.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »